AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesTwitterS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» [La Semaine Astrub] Numéro 4: Septange 647
par Kira-dura Ven 8 Sep - 1:00

» Dix vies
par Luvsan Mer 6 Sep - 20:55

» [Journal] Le Défenseur #1
par Kraft Kaiden Sam 12 Aoû - 0:59

» [10 Fraouctor à 21h30 - Pandore] J'ai vu un OVNI dans le ciel du Monde des Douze!
par Nemeo Ven 11 Aoû - 22:46

» [Terminé ~ Djaul] Le Nouveau Royaume d'Ihvari
par Sezario Lun 7 Aoû - 12:02

» Une nuit pluvieuse, à l'intention des gens de la rune jaune.
par Ailyn Jeu 3 Aoû - 1:48

» Présentation d'Ailyn
par Ailyn Mer 2 Aoû - 17:34

» Une lettre un peu spéciale...
par Kraft Kaiden Lun 31 Juil - 20:12

» [Carnet] Lancement des formations
par Kraft Kaiden Dim 30 Juil - 17:32

Statistiques
Nous avons 100 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Luvsan

Nos membres ont posté un total de 3899 messages dans 196 sujets

Partagez | 
 

 [Background] Junkyo Kimyona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kimyona
Plume Standard
avatar

Messages : 147

Date d'inscription : 02/04/2016

Rôle Play
Nom Prénom: Kimyona
Classe: Salow-Pare la Sanguinaire.
Lien du Role Play: http://praesidium.forumrpg.org/t18-presentation-junkyo-kimyona

MessageSujet: [Background] Junkyo Kimyona   Ven 8 Avr - 14:12

Récit probable de Salow-Pare, Shushu de niveau 3 (certain pense qu'elle est en réalité un Shushu de niveau 4 et qu'elle le cache... très bien.), sur son Gardien, le Sacrieur Junkyo Kimyona.

« Il est étrange de constater que n'importe qui peut avoir un destin exceptionnel. Vraiment ? Pouahahahahahaha. Non, pas tout le monde. Et certainement pas mon "Gardien".

Vous voulez que je vous raconte son histoire ? Huhuhu. Soit, mais avant cela, je dois vous raconter un secret : je ne suis pas un Cogneur. Quoi ? Vous y avez réellement cru ? Pauvre Junkyo Kimyona, il y croit, lui. Hm.. Mais en même temps, il a beau être puissant, il n'est pas plus intelligent qu'un Iop. Bref, je suis un Enchanteur. Enfin, une Enchanteresse. Oui, j'ai beau être un Shushu, je reste une femme. Mais assez parlé de moi, revenons à l'histoire de ce cher Junkyo.

Tout commence à Frigost, dans une petite maison de la Bourgade. Junkyo Kimyona est l'un des deux enfants d'un Osamodas et d'une Sacrieur, dont je n'ai même pas retenu le nom tellement je les trouve insignifiant. Le seul intérêt que j'ai à vous les présenter, c'est pour vous dire qu'ils ont également eu une fille. Une disciple de Xélor, Lily. La petite sœur de mon Gardien.

Bien, maintenant que j'ai posé les bases, vous ne m'excuserez pas, mais je vais passer les détails de son enfance où il passait son temps à jouer avec ses amis à qui allait se faire bouffer en premier par un Boufmouth en les titillant. Non, je préfère passer directement au plus intéressant : mon entré en scène.

Le jour de ses 14 années, le jeune Sacrieur qu'était Junkyo prévint ses parents qu'il voulait découvrir le monde en dehors de Frigost, qu'il voulait partir à l'aventure avec ses camarades. Ils avaient tout prévu. Un matelot les mènerait sur le continent d'Amakna, où ils pourraient parcourir le monde. Évidemment, ses parents furent contre, mais le jeune Kimyona parvint finalement à les convaincre. Toutefois, ils n'avaient certainement pas prévu une chose : moi.

La femme Kimyone est la descendante direct de Nintai Gekido, le Gardien le plus puissant que j'ai eu et le seul à être parvenu à me contrôler réellement... C'était d'un ennui abyssal... Hm, je m'égare une nouvelle fois, veuillez ne pas m'excuser.

Pour comprendre réellement comment j'ai pu atterrir dans les mains de Junkyo, il faut revenir en arrière. A l'époque où Nintai était mon gardien, bien des années avant Junkyo, celui-ci est tombé amoureux d'une paysanne à Frigost. Il a donc décidé de raccrocher les armes, dont moi. Et pour être certain que je ne lui poserais pas de problème, il m'a scellé dans un coffre à l'aide d'une magie Sacrieur que je ne connais pas réellement.

Jusqu'à ce que Kimyona décide de partir à l'aventure. Et comme le voulait la tradition, depuis Nintai, si un Sacrieur naissait dans la famille, il devait hérité du coffre, jusqu'à ce qu'un des leurs parvienne à l'ouvrir et sa mère lui fit donc don du coffre.

Je dois avouer être reconnaissante de l'idiotie de Jinkyo qui m'a permis d'être libéré de mon ennui. Une idiotie tellement grande qu'elle relève en réalité du génie : il s'est ouvert les veines pour déposer son sang sur le coffre, permettant par je ne sais quel miracle de l'ouvrir. Et, surtout, de me découvrir.

Il n'avait jamais entendu parler des Shushus. Vous vous doutez donc bien que j'ai pu longuement m'amuser avec lui. La première fois où j'ai pu le posséder complètement, ce fut dans le bateau. Je dois avouer avoir de la chance : durant le voyage, une tempête a éclaté et un éclair en fendu l'air jusqu'au mât, le brisant avec violence. Le bateau a coulé, vous l'aurez compris. Et avec lui ses passagers.

Il faut d'ailleurs que je vous parle de la petite Lily qui, téméraire, avait suivi son frère sans en informer ses parents. Junkyo l'avait remarqué bien trop tard et ne pouvait plus faire demi-tour. Il avait donc écrit à ses parents pour leur dire qu'il en prendrait grand soin. Huhuhu. Il a une façon de prendre soin des personnes qu'il aime que j'adore. Elle est morte, évidemment, comme tous ses camarades.

Comment a-t-il survécu, vous demandez-vous ? Je l'ai possédé, évidemment, pour l'amener sur le continent. J'ai pu, d'ailleurs, avant qu'il ne soit sauvé par cette pimbêche de Kalmynia, détruire plus d'un village et arracher plus d'un membre, surtout des têtes. La légendaire Sanguinaire était, enfin, réellement de retour.

Durant deux ans, je me suis énormément amusé. Le Sacrieur avait beau être d'une puissance respectable, il était relativement simple de le posséder quand je commençais à m'ennuyer. J'ai pu ainsi détruire de nombreux villages et massacrer de nombreuses personnes. J'ai toujours aimé la couleur du sang humain. Alors je m'amusais à repeindre ce que je pouvais avec le sang des habitants qui croisaient mon chemin.

Toutefois, il se passa quelque chose à laquelle je ne m'attendais pas. Un autre Gardien, un vrai Gardien, me rencontra alors que je possédais le jeune Kymiona âgé alors de seize ans. Un Eniripsa, se nommant Custos Immodesta, parvint à libérer Junkyo de mon emprise.

Ils discutèrent longuement, avant que L'éniripsa lui propose de faire de lui un Gardien digne de ce nom. Il devenait son Mentor et le Sacrieur son disciple. Pensant ainsi pouvoir me contrôler, Kimyona accepta.

Huhuhu. Quelle belle utopie.

Ils passèrent trois ans ensemble, avant que Custos, qui était d'un sadique assez phénoménal, juge finalement Junkyo digne de me garder sans sa compagnie.

Suite à cela, Immodesta étant un bon professeur, je me suis retrouvé a le posséder beaucoup moins : c'était bien plus difficile, Kimyona étant devenu bien plus puissant ; physiquement, comme mentalement.

Mais j'y parvenais tout de même par moment. Et c'était exquis. Ce fut un réellement combat mental entre nous deux pendant près d'une année et demi. Jusqu'à ce que mon Gardien, n'en pouvant plus, se décide à partir sur Moon pour tenter de se racheter une dignité en me cassant les dents. Il connaissait la formule pour me libérer de ma Shushette et s'en servit là-bas.

J'avoue que j'aurais pu le tuer très rapidement et partir massacrer de pauvres humains croisant mon chemin, mais je suis joueuse, c'est une de mes vilaines qualités. Nous nous sommes donc affronté. Et je fus agréablement surprise par la puissance du Sacrieur, quand nous avons commencé à nous battre.

Malheureusement pour lui, je ne suis pas facile à combattre. Six mois. Nous nous sommes battu pendant six mois. En réalité, c'est en grande partie parce que j'aimais lui laissait la possibilité de récupérer pour pouvoir une nouvelle fois lui faire manger du sable. Littéralement.

Mais au bout de six mois, vous ne comprendrez pas que j'ai commencé à m'ennuyer. J'ai donc décidé de passer à la vitesse supérieur. Les deux cicatrices qu'il a, barrant son torse et le long de son bras gauche sont de mon fait : je l'ai assez amoché pour qu'il ne puisse plus bouger le temps que nous... Discutions.

Alors, joueuse, j'ai décidé de lui proposer un jeu. Ou plutôt de lui imposer. Je retournais dans ma Shushette et il pouvait dire à qui voulait l'entendre qu'il avait gagné contre moi, je lui promettais même d'être "docile". Et en échange, s'il mourrait... Je lui sauvais la vie. En possédant son corps et en le scellant à ma place dans la Shushette. Soit il acceptait ma petite mise en scène, soit je le tuais. Vous vous doutez bien qu'il a accepté.

Pourquoi avoir fait cela ? Parce qu'il est à lui seul une source inépuisable de Chaos et qu'il est divertissant. Mais surtout, parce qu'avoir son corps serait une manière de me venger de cette enfoiré d'ancêtre qu'il avait. Je veux son corps, huhuhu. Et je sais qu'il finira par se tuer lui-même.

J'ai hâte, vraiment. Pouahahahahahahaha... »

_________________
« Au nom de la chaîne du jugement... je viens rendre ma sentence... ton crime... est ta propre existence ! »

« Bon à convaincre les indécis qui doutent de mes vertus... Je suis la mère diabolique des enfants perdus ! »

« Si vous ne savez pas profiter de chaque seconde, alors, vous n'en méritez pas une de plus. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimyona
Plume Standard
avatar

Messages : 147

Date d'inscription : 02/04/2016

Rôle Play
Nom Prénom: Kimyona
Classe: Salow-Pare la Sanguinaire.
Lien du Role Play: http://praesidium.forumrpg.org/t18-presentation-junkyo-kimyona

MessageSujet: Re: [Background] Junkyo Kimyona   Lun 11 Avr - 14:34

Récit de vie, première partie.


Il marchait sans réelle but dans les rues désertes de la cité d'Astrub. L'heure était bien avancée et le jeune homme à la longue crinière argenté errait seul, sans but. Seul ? Non, pas réellement... Junkyo Kimyona n'était jamais réellement seul. C'était, après tout, un membre de l'Ordre des Gardiens, qui avait la lourde tache de garder les objets enfermant des Shushu de Rushu. Junkyo avait donc sa Shushette - une lourde épée de métal qui faisait la même taille que lui -, bien que non visible.

Salow-Pare était la Shushes qu'il gardait, mais elle restait étrangement silencieuse depuis que Kimyona avait revu Inuyama - et la plupart des membres de Praesidium par la même occasion - au Manoir Lhambadda, dans la même cité qu'il visitait une énième fois depuis.

C'était bien le dernier soucis du disciple de Sacrieur. Il réfléchissait encore à ce qu'elle lui avait dit, ses paroles tournant en boucle dans son esprit. "Tu aurais fait un bon père... J'espère que notre enfant te ressemblera." Comment pouvait-elle le penser après ce qu'il lui avait fait ? Il ne le comprenait pas. Il n'avait pas voulu la blesser, c'était vrai, mais c'était tout de même ce qu'il avait fait.

Il soupira, gardant encore et toujours le même visage inexpressif qu'il présentait à toute personne le rencontrant. Une statue sans émotion, qui pouvait se mouvoir, c'était ce que devaient penser le peu de personnes qui s'aventuraient à l'observer. Le fier Sacrieur qu'il avait été faisait pale figure et faisait de la peine à voir.

Se remémorer les paroles d'Inuyama lui rappela la cause de son malheur immédiat, la disparition de la seule personne, il le pensait, qui lui restait... D'une certaine manière. Kalmynia, la seconde femme qu'il aimait et pour qui il avait eu l'intention de quitter l'Huppermage avant qu'elle ne les surprenne ensemble avait fuit, elle aussi. Il avait retrouver la réplique de la Zulilame qu'elle avait, plantée devant la porte du manoir. Il n'avait pas eu besoin de lire le mot qui était inscrit sur un morceau de parchemin accroché au pommeau pour comprendre qu'elle n'avait pas l'intention de le suivre et qu'elle partait sans se retourner.

Il ne l'acceptait pas. Il avait besoin d'elle, en était persuadé...

Et il avait bien l'intention de la retrouver, même s'il savait n'avoir que peu de chance d'y parvenir, le monde étant bien trop vaste... Et il n'était pas un bon pisteur.

Alors il marchait, sans but, tel un esprit tourmenté, dans l'ombre des maisons de la belle cité des mercenaire, sans ce soucier de la peur qu'il pouvait causer aux enfants, des rumeurs à son sujet qui commençaient à voir le jour...

Aussi étrange que cela aurait pu paraître au premier venu, il n'avait à la fois pas le temps pour la chercher et à la fois beaucoup trop pour ne pas essayer, malgré qu'il se savait condamné.

Durant plusieurs nuits, il continua son manège, sans ce soucier du temps qu'il passait. Il essayait - ni parvenant pas - de dormir le jour, pour ensuite se forcer à traîner son corps alourdie par le poids de la culpabilité la nuit, quand personne ne pouvait le voir réellement.

Seul. Il se sentait perdu, seul, malgré la présence de Salow-Pare qui, encore et toujours, restait silencieuse.

Toutefois, il ne sut réellement pourquoi, mais un regain d'espoir revint le sortir de cet état. Le personnage était certes atypique, mais il avait eu le mérite de le surprendre. Un disciple de Sadida - réellement - jaune était venu le retrouver, lui redonnant sans le savoir goût à la vie, mais surtout, lui avait rappelé son devoir : protéger les siens et se battre pour des causes qu'il jugeait justes.

Il avait alors décidé, suite à la discution étrange qu'il avait eu avec, de récupérer le peu d'affaires qu'il avait laissé traîner dans le manoir, les avaient rangé dans son havre-sac, puis était partie, désertant le Manoir de sa présence.

Pendant de nombreuses semaines, le Sacrieur erra sur le continent, recherchant encore et toujours sa bien-aimé. Ses sentiments pour Inuyama avait peu à peu disparu, bien que sa culpabilité ne le quittait jamais. Il espérait qu'elle se portait bien, ainsi que les membres de Praesidium, sans pour autant leur donner des nouvelles de lui. Il n'avait plus le temps pour le vérifier, ses toux se faisant de plus en plus récurrente, son état s’aggravant de jours en jours.

Toutefois, malgré son état et ses recherches, il continuait d'aider les habitants des villages qu'il visitait, quand il jugeait leurs recommandations justes. Certains dires sur lui parvenait jusqu'à ses oreilles, lui permettant de savoir qu'on parlait par endroit d'un héros sans émotion, bien qu'atteint d'hémoptysie, aidant les pauvres gens sans ce soucier des blessures qu'il recevait dans sa quête de justice.

Et durant tout ce temps, Salow-Pare restait fidèle à elle-même, s'amusant de son état et comptant les jours avant la mort du Sacrieur, qui s'approchait à grand pas. Elle était joueuse, et patiente, mais celle-ci commençait à se limiter en voyant que malgré la maladie qui prenait de plus en plus d'ampleur, le jeune homme restait encore et toujours debout, recherchant sans s'arrêter la femme qu'il aimait.

Toutefois, après des mois de recherches infructueuses, Junkyo Kimyona finit par se faire une raison. Il ne reverrait jamais Kalmynia. Il garda toutefois la réplique de la Zulilame, toujours accroché dans son dos en bandoulière et décida finalement de partir pour Amakna, au Temple Iop. Il avait encore une personne qui comptait réellement sur lui : Enni, sa disciple, à qui il devait enseigner les préceptes des Gardiens, ainsi que tout ce qu'il savait sur les Shushu, pour, il l'espérait, lui permettre de contrôler Nell, la Shushes que gardait l'Eniripsa.

Il n'y avait pas pensé et n'y pensait pas en y allant, mais Kalmynia était devenue une disciple de Iop. Il lui restait donc une chance de la retrouver.

Devenue froid, au visage inexpressif et au regard vide, le jeune Gardien se rapprochait peut-être de sa seule chance de retrouver un semblant de chaleur, en l'ignorant royalement.
[HRP : Je m'excuse pour les possibles fautes si j'en ai laissé.]

_________________
« Au nom de la chaîne du jugement... je viens rendre ma sentence... ton crime... est ta propre existence ! »

« Bon à convaincre les indécis qui doutent de mes vertus... Je suis la mère diabolique des enfants perdus ! »

« Si vous ne savez pas profiter de chaque seconde, alors, vous n'en méritez pas une de plus. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Background] Junkyo Kimyona
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Background Personnages
» [RESOLU] Background selon le lieu et sauvegarde
» Background du LA géant
» [Background/Officiel] Calendrier impérial
» theme background mois de mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Præsidium :: Quartier Général :: Bibliothèque-
Sauter vers: